Biographie

 

Betsabée Haas a suivi une formation à la Royal Academy de Londres et au Royal Welsh College avec Mme Price.

Récemment elle a chanté les rôles de Zerlina dans Don Giovanni (Mozart) Alice Ford dans Falstaff (Verdi) et Wellgunde dans Das Rheingold (Wagner) sous la direction d’Amaury du Closel à l'Académie lyrique de Vendôme, La Folie dans Platée (Rameau) à Tokyo sous la direction de Ryo Terakado. 

Entre 2010 et 2013, elle était Papagena dans ‘Une Flûte Enchantée’ mis en scène par Peter Brook, dans une tournée mondiale qui l’a menée du Teatro Piccolo à Milan au Barbican à Londres, au Lincoln Center à New-York et de nombreuses salles prestigieuses en Amerique Latine et en Asie.

En Grande-Bretagne elle a chanté entre autre le rôle titre dans Ciboulette de Reynaldo Hahn et Apolline dans Bird of Night, une création de D. Le Gendre à la Royal Opera House. A la fin de ses études, à l’Opéra Royal de Malmö (Suède) elle chante en version suédoise le rôle de Maria dans West Side Story (Bernstein).

Au disque, elle a enregistré Orlando de Porpora (Angelica) et Ifigenia in Aulide de Martin y Soler (Achille) pour le label K617-Harmonia Mundi, disques qui rencontrent un grand succès auprès de la critique (5 diapasons)

Elle collabore avec de nombreux ensembles baroques (Les Talens Lyriques, Le Parlement de Musique, La Chapelle Rhénane, Consonance, Suonare e Cantare) et avec des pianistes en récital. 

Elle est lauréate entre autre du Concours International de Chant de Marmande, du Concours International de Clermont-Ferrand, du Concours International Francisco Viñas, du Concours Nadia Boulanger.

En outre, elle a tenu très jeune un rôle principal dans un long-métrage français de Robert Kramer, Walk the Walk.

 

 

                                             

                          Presse

 

«Sehr schön gestaltet Betsabée Haas das Lied „Zu meiner Zeit“, das ihr die Regie in der Verkleidung als alte Papagena zusätzlich gönnt.»   Une flûte enchantée/Andreas Berger/Wolfenbütteler Zeitung 

 

« Mardi, le public était déchaîné : il applaudissait à tout rompre le trio de musiciennes qui venait d’interpréter des    compositions de Henry Purcell(…)Despina Homatidou au clavecin, Hannelore Devaere à la harpe et Betsabée Haas au chant. L’œil tantôt étonné tantôt souriant tantôt moqueur, la chanteuse a emporté tous les suffrages par la beauté de sa voix et l’expression de son chant et de son visage » 

Le Voyage d’Ulysse / Le Soir / Jean-Caude Vantroyen 

 

« Fastes vocaux sopranissimes de la magicienne Betsabée…un timbre lumineux de bonté, une haute école de virtuosité faite d’élégance et de juste sensibilité sans apprêts…L’émission est souple, projetée avec aisance et une confondante noblesse de caractère. »

Festival de la Chaise-Dieu / La Montagne Centre France / Roland Duclos 

 

 

«  Mlle Betsabée Haas, parisienne de naissance formée en Angleterre et qui fait depuis une jolie carrière internationale… Voix fruitée, scintillante, chargée d’émotion, musicienne pleine de finesse… »

Orlando / RCOC / K-617 Harmonia Mundi / Diapason / Piotr Kaminski 

 

 

« Fredrik Lycke and Betsabeé Haas contributes with their singing to the high vocal level of the preformance. They sing so tastefully, tenderhearted and focused: once in a while it is so soft that one really has to pay attention. »

West Side Story / Malmö Opera / Sydsvenskan 

 

« Betsabeé Haas is right for the part as Maria. She is vocally clever and her personal charm is exactly as naive as the part demands. »

West Side Story / Malmö Opera / Helsingborgs Dagblad 

 

 

« Nothing gives a critic more pleasure than to share with readers unbounded enthusiasm for a new discovery. (…) the title-role needs a singing-actress who can enchant us with her voice and enslave us with her personality. UCO - which mixes young professionals and students - is fortunate to have found the adorable Betsabee Haas, a star in the ascendant Both Betsabée Haas and Olivier Dumait as Antonin speak  and sing perfect French and entered the spirit of the piece as if they were Yvonne Printemps and Sacha Guitry »

Ciboulette / UCO / The Sunday Telegraph 

 

 

«  Young professionals Haas and Dumait are simply stunning as the leads. Both have beautiful voices that melt into their phrases, excellent stage techniques and bright futures ahead of them »

Ciboulette / UCOpera / Metro 

 

« Haas has a glorious, brillantly-controlled voice with a lower register full of vivid, yet dark colours. And she has a fine command of language. …The marriage of words and music was simply exquisite and her Debussy shimmered with light and shade. »

Hamilton Spectator, Canada / Hugh Fraser